Skip to Content

Category Archives: Le mot du directeur

Edito Saison Avril – Juin

Le lundi 14 mars nous avons appris le décès d’Ann Luiz Roig, survenu quelques jours plus tôt mais que rien ne pouvait laisser présager.

Nous en sommes d’autant plus troublés que, quelques jours précédant ce funeste événement, Ann Luiz réapparaissait au cours de discussions entre salariés et dirigeants bénévoles de longue date.

Aucune dimension d’ordre mystique dans ce fait, mais bien au contraire la traduction d’une place unique et singulière qu’Ann Luiz tenait, il y a quelques années encore, au sein de l’association Au Charbon : militante, libertaire, agitatrice de nos consciences, critique à l’égard d’une société très éloignée de sa conception de l’humanité. A l’heure où l’association Au Charbon évolue, écrit la suite son histoire, tu restes Ann Luiz, la voix qui ressurgie et nous agite. Depuis quelques années tu te faisais rare mais personne ne t’a oubliée. A la demande et au nom des salariés et bénévoles que tu as connus ici, je te remercie et adresse mes plus sincères condoléances à tes trois fils. Enfin et à titre plus personnel, je n’oublie pas que tu as contribué à mon arrivée et mon accueil au Café Charbon il y a 8 ans. Pour cela aussi je te remercie.

Ludovic, Françoise, Greg, Olivier, Christian, Marie-Christine, Brigitte, Evelyne et tous ceux qui se reconnaîtrons dans ces quelques lignes.

Edito saison Janvier-Mars

Pas plus que dans l’édito du précédent programme, nous ne sommes en mesure de vous éclairer quant au projet de réhabilitation du Café Charbon et de sa labélisation à l’étude depuis 2012.

L’État, le Département et la Région ont été sondés : ils ont tous exprimé la volonté et la possibilité de contribuer à l’émergence d’un équipement culturel et musical dont la Nièvre et ses habitants auraient toutes les raisons d’être fiers.

Une grande partie des acteurs culturels de secteur musical ont été sondés : ils ont exprimé leur enthousiasme à l’idée de pouvoir utiliser cet équipement. Comment ?
– Pour les musiques traditionnelles et le jazz : concerts, bals, résidences d’artistes locaux et internationaux.
– Pour le Conservatoire de Nevers et les écoles de musiques de la Nièvre : profiter de studios et scènes pour moderniser un enseignement en phase avec d’autres réalités concernant les pratiques des jeunes : guitare, basse, batterie, claviers, chant, musiques assistées par ordinateur.
– Pour les « petites » associations organisatrices occasionnelles de concerts, festivals et autres événements : un accompagnement logistique, technique et administratif professionnel.
– Pour l’association Au Charbon : une programmation musicale à la fois grand public et plus alternative pour les spécialistes et autres férus de découvertes, un soutien aux groupes locaux dans le cadre d’une pratique amateur de qualité ou d’un projet professionnel.
– Pour les six salariés permanents : la fin du cumul des postes, des heures impossibles à récupérer, la possibilité de se former et prendre des congés.
– Enfin pour les milliers de spectateurs, et au-delà de l’offre culturelle, il est ici question de conditions sanitaires, de sécurité acceptable, le tout dans un cadre de convivialité et de bien- être.

Légitimement, la collectivité propriétaire du bâtiment a exigé un éclairage budgétaire dans le cadre d’un transfert à Nevers Agglomération, notre premier partenaire financier. Ce fût chose faite, à plusieurs reprises… Et maintenant… On attend…

Saison Septembre – Décembre 2015

Le temps passe et je ne suis pas en mesure, à ce jour, de répondre à cette question que, de plus en plus nombreux et régulièrement vous me posez : quand commencent les travaux au Café Charbon ?

Chers amis, ayez l’amabilité, s’il vous plaît, de ne plus me poser cette question, au moins pendant quelques temps. Soyez patients, je vous promets de bien vouloir vous répondre, mais un peu plus tard.

Les politiques culturelles publiques souffrent de manière générale et cela, sur bon nombre de territoires. Néanmoins nous avons espoir que bonne compréhension et bonne entente avec les pouvoirs publics locaux, que sont l’Agglomération et la Ville de Nevers, nous permettent d’affiner, porter et défendre collectivement le projet d’un équipement dédié à toutes les musiques, dont on dit que la vertu serait d’adoucir les mœurs.

En attendant, nous essayons d’améliorer les conditions de votre accueil dans la mesure des moyens dont nous disposons actuellement. A ce titre, vous êtes de plus en plus nombreux à exprimer la volonté de payer par carte bancaire d’autant plus que le seul distributeur bancaire à proximité a disparu. Cette possibilité de paiement par carte sera effective à partir de l’ouverture de cette nouvelle saison.  Soucieuse de rester accessible pour le plus grand nombre, l’association Au Charbon a résisté autant que possible à l’augmentation des tarifs des concerts et des boissons malgré la hausse des charges de fonctionnement (hausse de la TVA par exemple) Le paiement par carte bancaire représente lui aussi un coût supplémentaire. C’est pourquoi le Conseil d’Administration de l’association Au Charbon a voté et accepté, l’augmentation de 0.50 € sur le billet d’entrée. Le tarif de consommation reste lui inchangé et sachez, que le Café Charbon reste l’une des salles les plus accessible en France. Merci de votre compréhension et de votre solidarité.

 

Rendez-vous le vendredi 2 octobre pour fêter l’anniversaire de Washington Dead Cats dont le tout premier concert en province fût donné à…Nevers, Cité du Rock !

 

Ludovic Renaux, directeur du Café Charbon

title_goes_here