Skip to Content

Blog Archives

FRUSTRATION + DECIBELLES

FRUSTRATION (France)
Historiquement liés au label Born Bad Records, dont ils furent la toute première sortie, les membres de ce combo parisien font figure de grands frères de toute la scène indé française. 3 albums seulement en quinze ans. D’abord issu du milieu rock-garage, FRUSTRATION, avec leur nouvel album « Empires Of Shame » sorti en 2017, nous emmène dans des chemins entre punk et cold-wave, entre Killing Joke et Joy Division. Album sombre, tendu, textes contestataires qui saluent les classes laborieuses, les mélodies et rythmiques post-punk sont sans esbroufe. Entêtantes et malgré tout dansantes !

DECIBELLES (France)
Ce groupe d’indie rock lyonnais est composée d’un (joli) trio féminin. Entre pop noisy et longs riffs indiscutablement punks, les lyonnaises de Décibelles viennent de sortir leur 3ème album. Ludique, racé et direct. La musique (presque) adolescente des Décibelles, avec son chant lead criard à l’accent so-frenchy et ses parties basse-batterie ultrabasiques, a quelque chose de diaboliquement efficace !

15 ans d’existence mais c’est leur première fois à Nevers ! A ne pas louper. Frustration fait partie des rares groupes qui, aujourd’hui, avec très peu de presse et une estime toute relative de la part des médias, jouent dans toute la France à guichets fermés ! A ne pas louper ! En 1ère parie, les lyonnaises de Décibelles.
20h00 – 10 € et 13 €

SETH GUEKO + BOLË

SETH GUEKO (France)
« J’ai le sentiment que le rap doit être une forme de continuité du punk, une musique en marge, alternative. » Seth Gueko est (enfin) de retour avec un nouvel album à la sauce aigre-douce dans sa besace. Loin d’être anecdotique, le titre de l’album, « Professeur Punchline », résonne comme une promesse. Avec sa virtuosité à aligner les figures de style bigarrées et les jeux de mots au patois azimuté, ses textes hardcore sont assumés ! Plus que jamais ludique et lubrique « Professeur Punchline » s’impose comme l’un des disques phares de ce rap qui se fout des sirènes US à tendance mièvres et commerciales !

Seth Gueko, c’est le nom du personnage de George Clooney dans « Une nuit en enfer » de Roberto Rodriguez. Mais depuis le début des années 2000, c’est surtout le blaze d’un des artistes les plus créatifs du rap game. Révélé par l’écurie Neochrome et par des mixtapes dont le nom vous reste planté dans la tête comme un coup de fusil à pompe (Barillet plein, Patate de forain, Drive by en caravane, Les Fils de Jack Mess), Nicolas Salvadori – de son vrai nom – continue de réinventer le genre à coup de punchlines improbables et de fulgurances sémantiques. Adoubé par les puristes après trois albums qui se sont taillés une place dans le panthéon du hip-hop tricolore, le rappeur saint-ouenais, aujourd’hui âgé de 35 ans, continue de creuser son sillon …

BOLË NASTYVIBES (France)
« Du Rap n’ roll. Aux titres d’album « personne ne sortira d’ici vivant » , « Rock&roll » et prochainement « BAD » , Bolë nous traîne entre un corps shamanisé à la Jim Morrison, un esprit torturé à la Kurt Cobain, et le syndrome de Pan à la Mickaël Jackson. Il défendra donc son dernier et son futur projet en compagnie de ses NastyBoys Synk , Davs et Néone . Du rap saturé avec un flow garage , le rappeur local a mûri et reviens sur scène Avec de la fougue et de la foudre. »
20h00 – 10 € et 13 €

>> LE  CRÉDIT MUTUEL DONNE LE LA <<
A l’occasion de cette soirée, le Crédit Mutuel offre des places à ses clients. A retirer à l’agence de Nevers, 8 place Carnot

JAHNERATION + ERIK ARMA

JAHNERATION (France)
Dans la lignée de Naâman ou Biga*Ranx, ce duo de toasters parisiens nous propose une musique énergique, dans un style mélangeant des influences reggae, hip-hop, électro ou ragga. Avec toujours un message positif, dans un mélange d’anglais et de patois jamaïcain. Mais c’est sur scène, entouré de musiciens, que JAHNERATION communique une énergie live et qui prend toute son ampleur avec cet univers, ce cocktail musical très efficace !


ERIK ARMA (France)

L’ancien chanteur du groupe de reggae Broussaï a décidé de se lancer dans une aventure solo. Animé par l’envie de dévoiler des choses plus personnelles, il vient de sortir son 1er album avec « Citoyen du Monde ». Il puise ses influences dans la période 70’s, les grands chanteurs de reggae et de soul, et livre un disque qui allie sonorités vintages et modernité.


l’été vient de se terminer, un peu de soleil pour que cette rentrée scolaire se passe au mieux….
Le reggae un peu vintage de l’ancien chanteur de Broussaï en première partie. Suivi du live attendu et chaud de la relève de cette musique avec Jahneration.

20h00 – 10 € et 13 €

 

>> LE  CRÉDIT MUTUEL DONNE LE LA <<
A l’occasion de cette soirée, le Crédit Mutuel offre des places à ses clients. A retirer à l’agence de Nevers, 8 place Carnot

BALOCHARBON > SEPTEMBAL

DUO MICHAUD-GUERIN
Benoit Michaud, ancien élève de l’EMTCN a su trouver une complice de talent, Zabou Guérin, pour assouvir son envie de faire danser. Ces deux musiciens-là ont baigné dans les bals depuis leur enfance, c’est pourquoi leur rencontre était une évidence. Ce duo explore un répertoire de bal entre compositions et thèmes traditionnels aux arrangements ciselés pour partager et voyager entre sensibilité et énergie.
Zabou Guérin : accordéon chromatique / Benoit Michaud : vielle à roue

BALOCHANT
Nouvelle formation au sein de l’AMTCN qui réunit les chanteurs pour un moment de bal à la voix.

LA CROISÉE
Liés par une solide amitié musicale née au sein de l’AMTCN, ces 4 musiciens sont la nouvelle génération talentueuse et dynamique qui invente les musiques traditionnelles de demain.
Alice Forges : vielle et chant / Baptiste Poulet : cornemuses et accordéon diatonique / Mandine Renard: flûte et chant / Marie Vionnet : violoncelle

Soirée organisée dans le cadre du 9ème festival SEPTEMBAL (les 16, 22 et 23 septembre).
Co-production Au Charbon / AMTCN Buvette – Petite restauration (sandwichs…)
INFOS au 06.75.20.70.87- www.amtcnevers.com

SLIM CESSNA’S AUTO CLUB + DICK BEAVER SWING

SLIM CESSNA’S AUTO CLUB (USA)
Ce groupe, formé en 1993 par Slim Cessna, un ancien membre des « Denver Gentlemen » et par David Eugene Edwards, l’ancien leader des « 16 Horsepower » métisse à merveille instruments et musiques traditionnelles américaines.
Au final, quelque chose d’absolument neuf, moderne et étonnant, une country gothique, rock et gospel avec en toile de fond, des textes reprenant une imagerie religieuse. Quand Dieu rencontre le punk-rock ….

DICK BEAVER SWING (France)
Le Dick Beaver, c’est du « castor billy core ». Ils se décrivent comme trois frères « à la dérive, abandonnés sur les berges d’un fleuve. Ils se disent élevés au son du punk rock, du wock and woll et des telecastors… Dick Beaver, c’est un trio rock venu de Nevers traversée par la Loire où, c’est vrai, il y a des castors. C’est une guitare, une basse et une batterie qui envoient du gros son sur des textes en anglais et français. Tout simplement.


Concert de rentrée de la saison septembre-décembre du Café Charbon. Avec la venue exceptionnelle du groupe américain Slim Cessna’s Auto Club. Le groupe a été formé en 1993 par Slim Cessna, un ancien membre des The Denver Gentlemen avec David Eugene Edwards, l’ancien leader des 16 Horsepower. Il accueille de nombreux membres des groupes du Denver Sound, tels que Jay Munly, Ordy Garrison de Woven Hand. Leur son basé sur la musique country, le rock, et le gospel, est parfois qualifié de country gothique en raison, entre autres, de textes reprenant une imagerie religieuse.
En 1ère partie, les Dick Beaver Swing, groupe de Nevers accompagné par la salle Le Café Charbon. ils seront en résidence pour travailler et tourner un clip durant cette semaine.
Une belle soirée rock,country pour une belle rentrée musicale !

20h00 – 10€, tarif unique

LES JEUDIS DU CHARBON > MONOXYLE

MONOXYLE

« transblues ligérien », les deux protagonistes vous emmènent sur une pirogue monoxyle, une embarcation primitive autour d’une poésie sonore, parfois noise rock, parfois pop.
C’est quelque chose de dense et dur comme une racine de Loire, épuré et limpide comme l’eau, noir comme les profondeurs insondables.
Boucles sonores et rythmiques martiales, basse saturée et guitare à scier du rondin, voix incantatoire, voilà quelques éléments pour percer le mystère du duo composé de Benjamin Rojas (Dick Beaver Swing) et Nicolas Foucrier (Rotor Machine)

CLÔTURE DE SAISON > COLLECTIF RISK

Méga-boum électro-dansante avec le :
RISK crew (Dijon – France)
‪Le crew Risk débarque au Café Charbon avec l’idée en tête de vous faire partager son goût de la fête et sa large vision de l’électro. Tu ne connais pas encore Konik, P’tit Luc et Luciano ? Ne te poses pas trop de questions… Viens… ils vont te mettre bien !‬
Depuis une quinzaine d’années, le collectif RISK s’active à promouvoir la richesse et la diversité des musiques électroniques. Que ce soit dans le cadre de leurs émissions – Teknetium sur Radio Dijon Campus & Meuhstard Show sur Radio Meuh – ou de leurs très convoitées soirées PiXMiX aux 4 coins de l’hexagone, P’tit Luc, Konik et Luciano essaiment les nouvelles tendances. De la Nu Disco à la Techno en passant par la House jusqu’à la Drum’n’Bass, ces 3 artistes offrent des mix éclectiques pour le plus grand plaisir des amateurs de dancefloor.

A noter : Le Café Charbon, partenaire et programmateur des soirées guinguettes du festival Les Zaccros d’ma rue s’associe au lancement et la présentation du 18ème festival des arts de la rue LES ZACCROS D’MA RUE (3 au 9 juillet 2017) se déroulera ce samedi 10 juin à 18h00.
> Présentation du spectacle
«DESEQUILIBRE PASSAGER» par la Cie EMERGENTE / (mime – jonglage) Quand il commence son spectacle, on se dit «Mon dieu, il va tout rater !» Et quand il a fini, on se demande si il a fait exprès de tout réussir !

LA CARAVANE PASSE + KING BISCUIT (festival Inclusions)

LA CARAVANE PASSE (France)
La Caravane Passe revient avec un nouvel album intitulé CANIS CARMINA (les chants du chien). Pour ce nouvel album et ce nouveau show, La Caravane Passe confirme qu’elle a la bougeotte. Leur musique se joue des frontières entre traditions (des Balkans au Maghreb en passant par la Catalogne) et musiques actuelles (électro, rock, hip-hop). Elle laisse se déployer son énergie de voyage, de nomadisme et de déracinement. Toma Feterman (également membre du groupe Soviet Suprem) et Olivier Llugany sont les initiateurs de ce projet métissé où jazz manouche, fanfare balkanique, rock alternatif et électro se mélangent joyeusement.

KING BISCUIT (France)
King Biscuit (prononcez kin’ biskit), c’est un peu l’histoire d’un road trip en Dolorean dans le Delta du Mississippi. Sylvain Choinier, aux manettes du vaisseau, y a défriché quelques souvenirs sonores bien conservés pour ensuite les distordre à sa manière, au goût du jour. Il a ouvert le coffre du bolide en transe, et en a sorti bien des surprises : estrades amplifiées, violons trafiqués, micro d’harmonica sans harmonica, ventilateur de poche, éléments de batterie… et deux guitares l’air de rien. L’attirail parfait au service d’un blues surprenant et on ne peut plus rock qui se déclinera en plusieurs formules, au gré des compagnons de route venus visiter ce garage du futur.

Ces deux soirées, du 17 et 18 février, sont organisées dans le cadre du festival INCLUSIONS.
Trois jours de musique, de rencontres, d’images d’échanges, de mots… L’association PAGODE accompagnée par le Café Charbon s’est entourée de nouveaux partenaires du secteur social pour que des personnes en situation d’exclusion puissent organiser ces trois jours. La culture reste un droit fondamental pour tout un chacun et elle peut ouvrir un autre chemin pour retrouver confiance, se sentir moins isolé et se sentir à nouveau utile.

20h00
13€ plein tarif
10€ tarif réduit

AL’TARBA & DJ NIX’ON + DJ LOW CUT (électro, hip-hop)

AL’TARBA & DJ NIX’ON
Avec La nuit se lève AL’TARBA ralentit le tempo et plonge dans une poisse urbaine et épaisse, à la rencontre d’un bestiaire décentré, crépusculaire : parias, rescapés du bitumes, francs-tireurs sortis tout droit de la vague tech noir et anti-héros de slasher… “La nuit se lève” sera donc cette expérience sonore sombre et anxiogène : une errance d’une nuit en eaux troubles, un long récit nocturne dans lequel l’auditeur croisera de multiples figures, au gré des pérégrinations nocturnes du personnage principal ! ”. Entendu aux côtés d’Al, Casey, Rocé ou Prodige, le rappeur de Rouen vient donner corps à la ballade noire du beatmaker. Entre les Damned, Dj Medhi, Filastine et le catalogue de Def Jux se tient Al’Tarba : en équilibre sur un fil rouge tendu entre abstract hip-hop, downtempo lugubre et swing démembré. Cirez vos Docs, vissez vos chapeaux melons et tenez-vous tête haute La nuit se lève, et elle s’annonce longue, peuplée d’âmes damnées et de belles rencontres.

DJ LOW CUT
Le hip-hop comme religion, même si aucunes églises ou chapelle ne se dégagent de ses sets et mix, de ses compositions pointilleuses.
Le moine-soldat Low Cut transpire derrière ses machines et micros pour nous dire combien le hip hop existe, perdure, se renouvelle. Avec Dead End, il a rameuté fidèles de New York, Paris ou Détroit (Nix’On, Ordoeuvre, Rasheed, Masta Ace) pour nous proposer une sou de rue, beats martiaux et ambiances lourdes.

20h00
13€ plein tarif
10€ tarif réduit

PETER KERNEL+ HYPERCULTE

PETER KERNEL (Suisse)
Le couple mi-suisse Aris Bassetti (guitare, voix) mi-canadien Barbara Lehnhoff (guitare-basse, voix), forme le Peter Kernel and Their Wicked Orchestra.Ce groupe bouscule depuis une dizaine d’années la sage confédération helvétique via son arty-punk hérité des Sonic Youth. Après plusieurs tentatives comme l’excellent opus White Death & Black Heart sorti en 2012, ils ont littéralement explosé dans la sphère indé via l’impétueux et brillant album Thrill Addict couronné de singles imparables comme Your Party Suck et High Fever. Un rock intelligent, nonchalant et furieusement bien joué à ne surtout pas manquer !

HYPERCULTE (Suisse)
Derrière Hyperculte se cachent Simone Aubert (Massicot) et Vincent Bertholet (Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp). La première frappe sur sa batterie et sa guitare avec une précision millimétrée. Le second apprivoise sa contrebasse, la fait chanter en boucles. Tous deux interviennent à coups de litanies répétitives et inspirées. Hyperculte produit une transe boule de feu, à la fois méditative et d’une énergie hors du commun, très rock. Hyperculte touche du bout des poings l’urgence et l’audace de Liquid Liquid, les recherches d’Arthur Russell, la fougue décomplexée de Neu!, de Can, la pop barrée d’Areski, ce truc impalpable et incantatoire venu des profondeurs…

20h00
12€ plein tarif
9€ tarif réduit

title_goes_here