Skip to Content

Blog Archives

MOUNTAIN MEN (rock)

MOUNTAIN MEN (France)
Depuis leur 1er album le groupe poursuit sa route, pavée de rock, de folk et de blues.
Aucune limite artistique ne s’impose à eux, seules l’émotion et l’énergie priment. Leurs influences vont du rock à la chanson, de Metallica à Brassens en passant par Bob Dylan ou Tom Waits .
En 2017 les MOUNTAIN MEN prennent une dimension résolument plus rock et reviennent en force et ne sont pas seuls avec notamment Denis Barthe (batteur de Noir Désir), Olivier Mathios à la basse (The Hyènes) ou Estelle Humeau aux claviers (Eiffel). « Black Market Flowers » ouvre une nouvelle page pour le groupe, paradoxalement encore plus personnelle. Il y est question de tempêtes intérieures, d’amis disparus, de colère et d’amour, de rock et d’énergie.

18h00 – rock

GENTLEMAN’S DUB CLUB (dub) + 1ère partie

GENTLEMAN’S DUB CLUB (Angleterre)
Avec la réputation d’être l’un des groupes de dub les plus énergiques de la scène anglaise en parcourant les festivals, Gentleman’s Dub Club enflamme les scènes européennes depuis la formation du groupe à en 2006. The Big Smoke est le deuxième album du groupe. Il explore des thèmes personnels et sociaux tout en privilégiant une approche décontractée. L’album a été enregistré en partie chez Prince Fatty (Lily Allen, Hollie Cook, The Skints) dans son studio anglais de Brighton. On y retrouve notamment en guest le chanteur Natty (« One Night Only) et le sax ténor Jos Arcoleo (« Nocturnal »).

20h00 – dub électro

SEASONG(E)S (jazz)

SEA SONG(E)S
Ce projet, à l’initiative de Bruno Tocanne est d’abord une envie commune et irrépressible de ces 4 musiciens proches de l’univers du jazz et des musiques improvisées de s’approprier collectivement la chanson Sea Song, chanson phare de l’œuvre emblématique de Robert Wyatt Rock, Bottom. Cet album qui a durablement influencé les démarches artistiques et intellectuelles d’une partie des musiques improvisées et des musiques actuelles de ces 40 dernières années reste un disque d’une actualité brûlante qui nous offre une vision parfaite de la synthèse entre pop, free, rock, chanson, jazz et psychédélique …
Et c’est bien dans cette même démarche musicale que Sea Song(e)s s’inscrit, tout en l’ancrant dans l’actualité et en y ajoutant des textes d’auteurs proches de leur univers, tel que Marcel Kanche, pour une création originale et hybride. La réunion de ces quatre personnalités n’a rien de fortuit. Outre le batteur Bruno Tocanne, « Quelque part entre Paul Motian et Robert Wyatt » (Franck Bergerot), la présence de la pianiste Sophia Domancich, appartenant à l’École de Canterbury qui regroupe des artistes anglais dont Robert Wyatt, Daevid Allen (Gong), ou Hugh Hopper (Soft Machine) n’est évidemment pas due au hasard, il n’y a qu’à écouter son album Snakes and ladders pour s’en convaincre… Ensuite comment imaginer un projet autour de l’univers de Robert Wyatt sans trompettiste ? Rémi Gaudillat, compagnon d’aventures de Bruno Tocanne a accepté ce nouveau pari avec l’enthousiasme et la générosité qui le caractérisent. Ce sont enfin la voix, la présence et la maîtrise des effets électroniques d’Antoine Läng, chanteur-improvisateur suisse, remarqué au sein de « Over The Hills » qui ont décidé ces quatre musiciens complices à se lancer dans cette belle aventure.

Soirée organisée avec l’association DJAZZ NEVERS.

20h00 – jazz
Tarif 8 €, gratuit pour les moins de 10 ans.
Billets en vente sur www.djazznevers.com ou à 20h00 sur place.
Renseignements/réservations : 03 86 57 00 00 — billetterie@djazznevers.com

MESPARROW + LOUISE ROAM + STRAYBIRD (électro, chanson)

MESPARROW (France)
Avec cette pop, un peu étrange, érudite et simpliste Marion Gaule, alias MESPARROW joue de sa voix. Instrument à part entière, ce timbre assuré chante la ligne mélodique, assure une rythmique, de temps en temps un accompagnement. À la croisée de différentes époques musicales, pop, rythmique hip-hop, électro sensuelle ou dancefloor, sur des textes en français, cette « jungle contemporaine » et sonore nous envoute.

LOUISE ROAM (France)
Louise Roam c’est le double d’Aurélie Mestres, musicienne passée par la classe de violon au conservatoire, qui s’est essayée au trombone ou à la guitare, et qu’on peut voir sur scène aux côtés de Saycet. Avec ce projet solo on découvre une compositrice habitée par les fantômes de Steve Reich, John Adams ou Billie Holiday. Avaton c’est comme un journal de bord. Le chant de Louise Roam arrive par vagues, se noie dans des modulations de synthés lumineux, pour revenir trouble et entêtant et disparaître encore sous une pluie de percussions romantiques.

STRAYBIRD (France)
Derrière StrayBird se cache Laëtitia, 22 ans, musicienne, vocaliste et productrice. Après un passage au conservatoire et en musicologie, c’est en 2013 qu’elle construit de toutes pièces ce projet électro poétique. Sa musique émouvante rend un hommage à la nature et aux éléments, et si l’empreinte de Bjork prédomine, on sent les influences de Superpoze ou même Fakear. Climats stratosphériques hors tempo, du trip hop à l’ambient.

Ouverture des portes 20h00
Début des concerts : 20h30

Ce concert est organisé en partenariat avec le Crédit Mutuel. Des invitations sont à retirer à l’agence bancaire – place Carnot – Nevers.
http://www.riffx.fr/

RISING TIDE + PIERRE NESTA (reggae)

RISING TIDE
Ce groupe est né d’un collectif de musiciens qui se connaissent et jouent ensemble depuis de longues années. Ils sont les créateurs de Groundation célèbre groupe californien de renommée internationale, et ils ont trouvé avec ce projet, une nouvelle façon de s’exprimer.
Jazz, reggae, dub, la mixité, l’innovation, l’improvisation et la création c’est autant d’ingrédients que vous retrouverez dans ce projet unique. Sur ce premier album sorti en mars 2016, ils ont invité de nombreux amis et musiciens venus des quatre coins de la planète. Parmi les featurings on compte ainsi Jacob Hemphill (USA), Naâman (FRANCE), Paul « Lymie » Wright (JAMAIQUE), et Roselyn Williams (choriste de Damian Marley, JAMAIQUE).

PIERRE NESTA
Ancien de la Star Académy 3, il sort un premier album avec le groupe Premix … et disparait ensuite pour mieux revenir à ses premières amours, la musique reggae. Une musique joyeuse, engagée, dansante et fédératrice. Ce album, SMILE, enregistrée en Jamaïque, sort en septembre 2016. Le surf, avec le yoga, font désormais partie des piliers de la vie de cet artiste qui entame cet été une tournée.

20h00 – Reggae

REVEREND BEAT MAN + RONAN ONE MAN BAND + KKSCHEISSEKRAKRA > ONE FEST#7

REVEREND BEAT-MAN
Depuis plus de trente ans, une figure européenne méconnue œuvre à la destruction de l’icône rock’n’roll avec ses chansons et son label, Voodoo Rhythm Records. Miraculé ayant retrouvé la voix grâce à « une incarnation divine sous les traits de Screamin’ Jay Hawkins », le Révérend est aussi ce passionné de catch qui a rendu le rock’n’roll à ses propriétaires : les damnés, les fans de bruit, de blues et de mauvais goût.

RONAN ONE MAN BAND
Une voix rocailleuse que l’on croirait toute droit sortie des entrailles d’une terre qui abrite les nombreux aînés chez qui il puise son inspiration. Avec lui on plonge dans le delta et le bayou. Une musique hypnotique qui ne peut laisser indifférent. Ronan sait aussi se montrer plus intime avec des compositions inspirées de son vécu. Le ton peut alors être plus folk.

KKSCHEISSEKRAKRA
« heu … ? » A voir. A entendre surtout.

20h00 – ONE FEST
10€


Le ONE FEST revient dans notre salle. 7ème édition ! Festival de musicien seul en scène dans divers style musicaux. Organisé avec l’association BoumCoeurRecords

HOLI ET SON ACCORDEON SAUVAGE > ONE FEST

HOLY ET SON ACCORDÉON SAUVAGE
« Oh et pis Holi et son accordéon sauvage vont nous faire des super chansons vite ! vite ! »

Prix libre
Concert organisé dans le cadre du festival ONE FEST. Avec l’association BoumCoeurRecords

JABBERWOCKY + WOODINI (pop, électro)

JABBERWOCKY
Formé par trois étudiants en médecine, la musique comme remède, et leur premier titre “Photomaton”, une épidémie. Propulsés par ce single envoûtant, ce trio singulier poursuit sa percée virulente. « Pola » est venu confirmer la tendance à capter des instants-photos et affermir l’inscription sur la scène électro. Immergés désormais dans les tempos lents et lourds mais toujours énergiques, Simon, Camille et Manu, nous font la preuve de leur connaissance du monde des ombres, avec un premier album « Lunar lane » Cet album réunit de nombreux featurings (Owlle, Mai Lan, Ana Zimmer et d’autres), et c’est tout le concept du groupe : faire appel à des voix différentes, collaborer avec les artistes qu’ils rencontrent sur leur route. Ces voix surgissent de ces espaces où le chant vient naturellement sublimer le sentiment du son.

WOODINI
Un son Anglais à la croisée de Mount Kimbie et Jamie XX, une touche de HipHop 90’s en plus, Woodini pose les bases dès 2012 avec son premier EP Chrysalid. Plébiscité par Konbini, Trax, les Inrocks ou encore Kitsune, son dernier projet « GONE » lui permet de s’offrir une tournée franco-espagnole conclue en beauté au festival Garorock aux côtés de Disclosure et Flume.
Il revient en 2016 avec « 113 », son ultime EP avant l’album, précédé du premier single « Akira » et son clip lascif et vaporeux à la beauté rare.

20h00 – pop, électro

YELLOW TOWN & THE MARSHALS


Projet solo du jeune chanteur-guitariste-compositeur Tibaud LAVEVRE, YELLOW TOWN devient vite un duo après avoir été réjoint par le percussioniste-batteur Serge GODET (dit Pogo) qui fut notamment l’un des fondateurs et pilier du groupe Les Tambours du Bronx.
De cette rencontre improbable entre la folk rugueuse de ce jeune homme impatient et la puissance rythmique d’un cogneur expérimenté est donc né ce duo folk-rock !
Entre ballades âpres et émouvantes, coups de gueules à base de riffs vengeurs, un voyage dans une nature sauvage ce groupe revendique une certaine filiation avec leguitariste compositeur canadien, le grand Neil Young.

Outre la sortie de deuxième album de YELLOW TOWN, pour cette soirée, placée sous le signe du blues, du folk-rock, le CAFE CHARBON accueille également le groupe :

THE MARSHALS
Originaire de l’Allier, ce trio s’est approprié avec bonheur cette musique rurale américaine, ce blues du delta. Ce duo guitare-batterie est rejoint par un harmonica étincelant et un peu crade. La batterie, simple, efficace, souligne avec efficacité et rythme les riffs de guitare qui semblent sortis tout droit du bayou de ce sud des USA.

En résidence au Café Charbon quelques jours avec ce concert du 25 février, ces deux formations YELLOW TOWN & THE MARSHALS, ensembles, nous préparent une soirée pleine de surprise, de guitares, de chansons. Pour une vraie soirée blues, folk et rock !

LE CREDIT MUTUEL DONNE LE LA …
Soirée soutenue et proposée par le Crédit Mutuel / Agence de Nevers dans le cadre d’un partenariat privé avec la salle de concert Café Charbon.

ELLIOTT MURPHY + DICK BEAVER SWING (folk, rock)

ELLIOTT MURPHY
En 2017, avec la sortie internationale du film THE SECOND ACT OF ELLIOTT MURPHY et son 36eme album « Prodigal Song », c’est un peu l’année Elliott Murphy. Depuis « Aquashow » en 1973 et les critiques unanimes du public et des professionnels, c’est plus de 40 ans de folk, de rock et de scène. MURPHY est avant tout cet artiste prolixe, ce compositeur-guitariste inspiré, ce chanteur charismatique, cet infatigable et authentique baladin qu’une unique carrière de plus de trente albums porta jusqu’à nous, sans compromission ni souci de séduction facile. Et aussi, sans doute, les plus français des « songwriters » américains. Aujourd’hui ELLIOTT MURPHY vit à Paris et il ne cesse de tourner avec son guitariste extraordinaire Olivier Durand

DICK BEAVERS SWING
Le Dick Beaver, c’est du « castor billy core ». Allez comprendre. Ils se décrivent comme trois frères « à la dérive, abandonnés sur les berges de Loire, extirpés des remous par un amoureux du fleuve sauvage et de la musique du diable. » Elevés au son du punk rock, du wock and woll et des telecastors… Pour ceux qui n’ont rien compris, Dick Beaver, c’est un trio rock venu de Nevers, C’est une guitare, une contrebasse et une batterie qui envoient du gros son sur des textes en anglais et français. Tout simplement.

Soirée organisée dans le cadre du festival INCLUSION. Trois jours de musique, de rencontres, d’images d’échanges, de mots… L’association PAGODE accompagnée par le Café Charbon s’est entourée de nouveaux partenaires du secteur social pour que des personnes en situation d’exclusion puissent organiser ces trois jours. La culture reste un droit fondamental pour tout un chacun et elle peut ouvrir un autre chemin pour retrouver confiance, se sentir moins isolé et se sentir à nouveau utile.

Festival INCLUSION
20h00 – folk, rock

A NOTER : JEUDI 16 FEVRIER – 18h00 / Dans le cadre des JEUDIS DU CHARBON projection du film documentaire THE SECOND ACT OF ELLIOTT MURPHY sur Elliot Murphy en sa présence.
« Elliott Murphy, né à New York en 1949 et résidant à Paris depuis 1989, a publié plus de trente albums et joue près d’une centaine de spectacles par an. Le film le suit lors d’une de ses tournées en Espagne, en compagnie du guitariste français Olivier Durand ; Et il montre leurs routines de voyages, hôtels, vérifications sonores … tandis que les entrevues révèlent le côté personnel de ce songwriter ». Réalisateur : Jorge Arenillas

title_goes_here