« Fuck You Scagnetti ! »

On a eu l’occasion de causer avec Nicolas guitariste de Narco Terror. C’était bien cool et, en plus, on a appris pleins de choses et découvert des trucs à écouter et à voir…. Rencontre avec un groupe un tantinet et délicieusement subversif.

Merci beaucoup à toi de nous accorder cette interview. Est-ce que tout va bien ?

Bah écoute, tout roule. Et au Café Charbon ?

Tout va très bien. Pour commencer est-ce que tu peux nous expliquer comme Narco Terror ça a commencé ?

C’est né d’un accident. Avec mon frère qui est batteur du groupe on joue dans un autre projet qui s’appelle Narrow Terence. Il s’avère qu’un jour on devait faire un concert avec Narrow Terrence qui, à l’époque était un quartet. On propose aux autres musiciens qui nous disent : « du coup on pourra pas le faire ». On s’est retrouvé comme deux cons et en même temps on ne pouvait pas refuser la date. On s’est dit : « on va la faire à deux ». En bossant la date et en réarrangeant les titres, on est arrivé à un son plus court et plus fort. Ce n’est pas du tout ce qu’on fait avec Narrow Terrence à la base. En fait on s’est dit, quitte à faire ce truc là, autant accentuer ce côté sombre et en faire quelque chose de maléfique un peu débile. Du coup on est partit là-dessus. Au début c’était le répertoire de Narrow Terrence réarrangé et puis, petit à petit on a prit goût à ce jeu. On s’est surtout rendu compte que ça marchait bien sans basse que ça fonctionnait dans l’épaisseur de son qu’on avait à deux et on s’est mis à composer.

Au Café Charbon on aime beaucoup le titre Scagnetti, au début de celui-ci, on peut entendre un sample, de quel film il vient ?

Ca vient effectivement d’un film, le sample du début et les différents samples du titre viennent du film « Tueurs Nés » d’Oliver Stone. Scagnetti c’est le flic véreux du film. Ce film, c’est l’histoire d’une sorte de Bonnie & Clyde moderne. A un moment Scagnetti, coince le bandit dans un supermarché, un est à l’extérieur, l’autre est à l’intérieur. Ils se hurlent dessus et le bandit balance « Fuck You Scagnetti! ». Cette réplique nous a toujours fait marrer. Tout le titre est ponctué de samples de Tueurs Nés. C’est un titre qu’on aime beaucoup aussi, même si il ne faut pas trop le dire. Ça reflète plus vers quoi on veut tendre avec le prochain EP.

Qui est l’artiste qui a fait les visuels de votre pochette d’album. Il faut reconnaître que le graphisme sort un peu du commun ?

couv-narco vynil

C’est un type avec qui on avait fait une date un jour et qui nous avait dit : « si vous avez besoin d’une pochette, appelez-moi!  Je suis chaud. » Il s’appelle Mika, il joue dans Schlasss, Pusse et Chantale Morte. C’est un espèce de mec qui a un univers noir, super sombre, dérangeant. Tous ses projets musicaux sont mortels et il fait aussi des illustrations et tableaux. Il travaille sur du papier gratté. C’est très minutieux. Quand on l’a appelé pour lui demander de refaire une photo qu’il avait de nous deux en nous grimant. Il nous a répondu : « c’est parfait, je bosse sur un projet d’expo avec des photos de familles que je distords avec des têtes d’animaux. Je les refais à la main sur du papier gratté. » Vu qu’on est deux frangins, il pouvait bosser sur son expo et sur notre pochette. On est super content. Il y a vraiment ce côté décalé qui nous correspond bien avec une certaine noirceur qu’on a dans notre musique.

Tout son travail se trouve ici

En se baladant sur le net on peut facilement tomber sur une collaboration avec Château Brutal. Comment est née cette aventure?

Château Brutal, c’est des amis Lillois on s’est rencontrés dans le cadre d’une soirée. Un mec nous avait programmé sur le même plateau. On a sympathisé. Le guitariste de Château Brutal, Marcus me disait qu’il avait envie de faire un album. Ses filles était en train de regarder Sissi l’Impératrice et il s’est tout simplement dit : « je vais faire un album sur Sissi l’Impératrice ». On début c’était Romy Schneider mais il s’est dit que Sissi c’était mieux. Il aime bien chanter mais c’est pas sa passion non plus. Il a donc fait un cinq titres sur Sissi, il les a envoyé a plein de potes musiciens dont mon frère. Château Brutal en a fait un clip fort sexy qu’ils ont diffusé. Voilà l’histoire en gros.