Skip to Content

Blog Archives

CLÔTURE DE SAISON > COLLECTIF RISK

Méga-boum électro-dansante avec le :
RISK crew (Dijon – France)
‪Le crew Risk débarque au Café Charbon avec l’idée en tête de vous faire partager son goût de la fête et sa large vision de l’électro. Tu ne connais pas encore Konik, P’tit Luc et Luciano ? Ne te poses pas trop de questions… Viens… ils vont te mettre bien !‬
Depuis une quinzaine d’années, le collectif RISK s’active à promouvoir la richesse et la diversité des musiques électroniques. Que ce soit dans le cadre de leurs émissions – Teknetium sur Radio Dijon Campus & Meuhstard Show sur Radio Meuh – ou de leurs très convoitées soirées PiXMiX aux 4 coins de l’hexagone, P’tit Luc, Konik et Luciano essaiment les nouvelles tendances. De la Nu Disco à la Techno en passant par la House jusqu’à la Drum’n’Bass, ces 3 artistes offrent des mix éclectiques pour le plus grand plaisir des amateurs de dancefloor.

Vous devez autoriser Youtube sur notre site Internet pour voir la vidéo qui est insérée dans cette page en cliquant ici : Gestion des cookies

Vous devez autoriser Youtube sur notre site Internet pour voir la vidéo qui est insérée dans cette page en cliquant ici : Gestion des cookies

A noter : Le Café Charbon, partenaire et programmateur des soirées guinguettes du festival Les Zaccros d’ma rue s’associe au lancement et la présentation du 18ème festival des arts de la rue LES ZACCROS D’MA RUE (3 au 9 juillet 2017) se déroulera ce samedi 10 juin à 18h00.
> Présentation du spectacle
«DESEQUILIBRE PASSAGER» par la Cie EMERGENTE / (mime – jonglage) Quand il commence son spectacle, on se dit «Mon dieu, il va tout rater !» Et quand il a fini, on se demande si il a fait exprès de tout réussir !

LA CARAVANE PASSE + KING BISCUIT (festival Inclusions)

LA CARAVANE PASSE (France)
La Caravane Passe revient avec un nouvel album intitulé CANIS CARMINA (les chants du chien). Pour ce nouvel album et ce nouveau show, La Caravane Passe confirme qu’elle a la bougeotte. Leur musique se joue des frontières entre traditions (des Balkans au Maghreb en passant par la Catalogne) et musiques actuelles (électro, rock, hip-hop). Elle laisse se déployer son énergie de voyage, de nomadisme et de déracinement. Toma Feterman (également membre du groupe Soviet Suprem) et Olivier Llugany sont les initiateurs de ce projet métissé où jazz manouche, fanfare balkanique, rock alternatif et électro se mélangent joyeusement.

KING BISCUIT (France)
King Biscuit (prononcez kin’ biskit), c’est un peu l’histoire d’un road trip en Dolorean dans le Delta du Mississippi. Sylvain Choinier, aux manettes du vaisseau, y a défriché quelques souvenirs sonores bien conservés pour ensuite les distordre à sa manière, au goût du jour. Il a ouvert le coffre du bolide en transe, et en a sorti bien des surprises : estrades amplifiées, violons trafiqués, micro d’harmonica sans harmonica, ventilateur de poche, éléments de batterie… et deux guitares l’air de rien. L’attirail parfait au service d’un blues surprenant et on ne peut plus rock qui se déclinera en plusieurs formules, au gré des compagnons de route venus visiter ce garage du futur.

Ces deux soirées, du 17 et 18 février, sont organisées dans le cadre du festival INCLUSIONS.
Trois jours de musique, de rencontres, d’images d’échanges, de mots… L’association PAGODE accompagnée par le Café Charbon s’est entourée de nouveaux partenaires du secteur social pour que des personnes en situation d’exclusion puissent organiser ces trois jours. La culture reste un droit fondamental pour tout un chacun et elle peut ouvrir un autre chemin pour retrouver confiance, se sentir moins isolé et se sentir à nouveau utile.

20h00
13€ plein tarif
10€ tarif réduit

AL’TARBA & DJ NIX’ON + DJ LOW CUT (électro, hip-hop)

AL’TARBA & DJ NIX’ON
Avec La nuit se lève AL’TARBA ralentit le tempo et plonge dans une poisse urbaine et épaisse, à la rencontre d’un bestiaire décentré, crépusculaire : parias, rescapés du bitumes, francs-tireurs sortis tout droit de la vague tech noir et anti-héros de slasher… “La nuit se lève” sera donc cette expérience sonore sombre et anxiogène : une errance d’une nuit en eaux troubles, un long récit nocturne dans lequel l’auditeur croisera de multiples figures, au gré des pérégrinations nocturnes du personnage principal ! ”. Entendu aux côtés d’Al, Casey, Rocé ou Prodige, le rappeur de Rouen vient donner corps à la ballade noire du beatmaker. Entre les Damned, Dj Medhi, Filastine et le catalogue de Def Jux se tient Al’Tarba : en équilibre sur un fil rouge tendu entre abstract hip-hop, downtempo lugubre et swing démembré. Cirez vos Docs, vissez vos chapeaux melons et tenez-vous tête haute La nuit se lève, et elle s’annonce longue, peuplée d’âmes damnées et de belles rencontres.

Vous devez autoriser Youtube sur notre site Internet pour voir la vidéo qui est insérée dans cette page en cliquant ici : Gestion des cookies

DJ LOW CUT
Le hip-hop comme religion, même si aucunes églises ou chapelle ne se dégagent de ses sets et mix, de ses compositions pointilleuses.
Le moine-soldat Low Cut transpire derrière ses machines et micros pour nous dire combien le hip hop existe, perdure, se renouvelle. Avec Dead End, il a rameuté fidèles de New York, Paris ou Détroit (Nix’On, Ordoeuvre, Rasheed, Masta Ace) pour nous proposer une sou de rue, beats martiaux et ambiances lourdes.

Vous devez autoriser Youtube sur notre site Internet pour voir la vidéo qui est insérée dans cette page en cliquant ici : Gestion des cookies

20h00
13€ plein tarif
10€ tarif réduit

PETER KERNEL+ HYPERCULTE

PETER KERNEL (Suisse)
Le couple mi-suisse Aris Bassetti (guitare, voix) mi-canadien Barbara Lehnhoff (guitare-basse, voix), forme le Peter Kernel and Their Wicked Orchestra.Ce groupe bouscule depuis une dizaine d’années la sage confédération helvétique via son arty-punk hérité des Sonic Youth. Après plusieurs tentatives comme l’excellent opus White Death & Black Heart sorti en 2012, ils ont littéralement explosé dans la sphère indé via l’impétueux et brillant album Thrill Addict couronné de singles imparables comme Your Party Suck et High Fever. Un rock intelligent, nonchalant et furieusement bien joué à ne surtout pas manquer !

Vous devez autoriser Youtube sur notre site Internet pour voir la vidéo qui est insérée dans cette page en cliquant ici : Gestion des cookies

HYPERCULTE (Suisse)
Derrière Hyperculte se cachent Simone Aubert (Massicot) et Vincent Bertholet (Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp). La première frappe sur sa batterie et sa guitare avec une précision millimétrée. Le second apprivoise sa contrebasse, la fait chanter en boucles. Tous deux interviennent à coups de litanies répétitives et inspirées. Hyperculte produit une transe boule de feu, à la fois méditative et d’une énergie hors du commun, très rock. Hyperculte touche du bout des poings l’urgence et l’audace de Liquid Liquid, les recherches d’Arthur Russell, la fougue décomplexée de Neu!, de Can, la pop barrée d’Areski, ce truc impalpable et incantatoire venu des profondeurs…

Vous devez autoriser Youtube sur notre site Internet pour voir la vidéo qui est insérée dans cette page en cliquant ici : Gestion des cookies

20h00
12€ plein tarif
9€ tarif réduit

BUSTER SHUFFLE + SKAFERLATINE (ska, rocksteady)

BUSTER SHUFFLE (Angleterre)
Buster Shuffle est sans aucun doute LA nouvelle sensation de la scène ska européenne. Les londoniens qualifient leur style de “Piano Bashing Cockney Ska”, sorte de mélange improbable entre ska, rock’n’roll, rockabilly et pop à la sauce punk. Véritable sensation en Angleterre et en Allemagne, depuis leurs premières parties Madness récemment.

SKAFERLATINE (France)
Groupe phare de la scène ska française des 90’s, SKAFERLATINE revient !
Ils sortent leur nouvel et quatrième album «Séries noires pour nuits blanches» (2016). Les 11 titres de ce nouvel opus transpirent toujours ce ska énergique teinté de 2Tone, de rock et de reggae. Des mélodies et des refrains accrocheurs, la majorité des textes en français, des lives toujours énergiques et un public accro’ aux anciens comme aux nouveaux titres : voilà le style Skaf’ !

ouverture des portes : 20h00
début des concerts : 20h30

KAVIAR SPECIAL + DiRTY FRENCH KISS (rock garage)

KAVIAR SPECIAL (France)
25 ans de moyenne d’âge, un premier album salué par la presse spécialisée et une avalanche de live. Depuis leur premier album, le quatuor rennais s’installe définitivement comme l’une des têtes de liste d’un rock garage français toujours plus dynamique. Ils développent une énergie impressionnante sur scène et savent associer la richesse de leurs influences variées à une écriture et une production résolument ancrées dans le présent. Un rock garage nerveux et un psychédélisme sombre et brutal. Déferlantes fuzz, guitares surf et des balades réverbérées. A voir sur scène.

DIRTY FRECNH KISS (France)
Jeune duo rock, post-punk originaire de Nevers. Alice et Antoine évoquent dans leurs compositions des faits de société souvent drôles mais aussi des sujets plus graves ou intimes. Guitare et batterie se mélangent énergiquement. Leur musique est tout d’abord énergique mais le duo porte un grand intérêt au traitement des voix et au jeu scénique.
A noter que ce groupe bénéficie du dispositif d’accompagnement « Shake Your Band » du Café Charbon-Nevers.

20h00 – rock garage

VIC MOAN (chanson, rock)

VIC MOAM (USA – France)
A 70 ans, le songwriter américain de Belleville sort un nouvel ovni musical produit et arrangé par Fred Pallem. Une voix grave et chaude tout de suite identifiable, des textes poétiques décalés et une musique inclassable, véritable kaléidoscope des styles que l’artiste a connu tout au long d’une vie bien remplie. Le natif du New Jersey s’est installé à Belleville en 1982 a travaillé entre autres avec Les Rita Mitsouko, Vincent Ségal, Seb Martel, Cyril Atef, Matthieu Chedid, Emily Loizeau, Thomas de Pourquery ou Hervé Salters de General Elektriks. Le géant à la mandoline électrique a écrit pour le théâtre, publié un recueil de poèmes, tourné avec la contrebassiste Sarah Murcia… Cette année, Vic Moan s’est associé au magicien du « Sacre du Tympan » Fred Pallem pour réaliser son nouvel album « Skinny Man ». Ce nouvel ovni musical fleure bon les années 70 et 80. A voir !

ouverture des portes : 20h00
début des concerts : 20h30

LA MANUFACTURE DU ROCK : 5ème édition de ce projet porté par l’école d’enseignement artistique Sud Morvan Bazois en partenariat avec le Café Charbon, avec le Conservatoire de Musique de Nevers et l’association RESO. Dédié à la pratique des musiques actuelles, il a pour vocation de rassembler les élèves et les professeurs des écoles de musique, les musiciens amateurs et professionnels et les divers acteurs culturels du département de la Nièvre concernés par cette esthétique.
RESO est un établissement public départemental qui a pour mission le développement de l’enseignement et des pratiques artistiques, par le biais de la mutualisation de l’emploi des enseignants. Grâce à l’engagement solidaire des 19 collectivités qui le constituent, RESO permet aux nivernais, y compris dans les zones les plus rurales, d’accéder à une offre de qualité et diversifiée.
Ce sont ainsi plus de 5 000 nivernais qui, chaque année, découvrent et pratiquent la musique, la danse, et le théâtre, encadrés dans leur parcours par des enseignants ou des intervenants qualifiés qui ont à cœur de faire partager leur passion.

MOUNTAIN MEN (rock)

MOUNTAIN MEN (France)
Depuis leur 1er album le groupe poursuit sa route, pavée de rock, de folk et de blues.
Aucune limite artistique ne s’impose à eux, seules l’émotion et l’énergie priment. Leurs influences vont du rock à la chanson, de Metallica à Brassens en passant par Bob Dylan ou Tom Waits .
En 2017 les MOUNTAIN MEN prennent une dimension résolument plus rock et reviennent en force et ne sont pas seuls avec notamment Denis Barthe (batteur de Noir Désir), Olivier Mathios à la basse (The Hyènes) ou Estelle Humeau aux claviers (Eiffel). « Black Market Flowers » ouvre une nouvelle page pour le groupe, paradoxalement encore plus personnelle. Il y est question de tempêtes intérieures, d’amis disparus, de colère et d’amour, de rock et d’énergie.

18h00 – rock

GENTLEMAN’S DUB CLUB (dub) + 1ère partie

GENTLEMAN’S DUB CLUB (Angleterre)
Avec la réputation d’être l’un des groupes de dub les plus énergiques de la scène anglaise en parcourant les festivals, Gentleman’s Dub Club enflamme les scènes européennes depuis la formation du groupe à en 2006. The Big Smoke est le deuxième album du groupe. Il explore des thèmes personnels et sociaux tout en privilégiant une approche décontractée. L’album a été enregistré en partie chez Prince Fatty (Lily Allen, Hollie Cook, The Skints) dans son studio anglais de Brighton. On y retrouve notamment en guest le chanteur Natty (« One Night Only) et le sax ténor Jos Arcoleo (« Nocturnal »).

Vous devez autoriser Youtube sur notre site Internet pour voir la vidéo qui est insérée dans cette page en cliquant ici : Gestion des cookies

20h00 – dub électro

SEASONG(E)S (jazz)

SEA SONG(E)S
Ce projet, à l’initiative de Bruno Tocanne est d’abord une envie commune et irrépressible de ces 4 musiciens proches de l’univers du jazz et des musiques improvisées de s’approprier collectivement la chanson Sea Song, chanson phare de l’œuvre emblématique de Robert Wyatt Rock, Bottom. Cet album qui a durablement influencé les démarches artistiques et intellectuelles d’une partie des musiques improvisées et des musiques actuelles de ces 40 dernières années reste un disque d’une actualité brûlante qui nous offre une vision parfaite de la synthèse entre pop, free, rock, chanson, jazz et psychédélique …
Et c’est bien dans cette même démarche musicale que Sea Song(e)s s’inscrit, tout en l’ancrant dans l’actualité et en y ajoutant des textes d’auteurs proches de leur univers, tel que Marcel Kanche, pour une création originale et hybride. La réunion de ces quatre personnalités n’a rien de fortuit. Outre le batteur Bruno Tocanne, « Quelque part entre Paul Motian et Robert Wyatt » (Franck Bergerot), la présence de la pianiste Sophia Domancich, appartenant à l’École de Canterbury qui regroupe des artistes anglais dont Robert Wyatt, Daevid Allen (Gong), ou Hugh Hopper (Soft Machine) n’est évidemment pas due au hasard, il n’y a qu’à écouter son album Snakes and ladders pour s’en convaincre… Ensuite comment imaginer un projet autour de l’univers de Robert Wyatt sans trompettiste ? Rémi Gaudillat, compagnon d’aventures de Bruno Tocanne a accepté ce nouveau pari avec l’enthousiasme et la générosité qui le caractérisent. Ce sont enfin la voix, la présence et la maîtrise des effets électroniques d’Antoine Läng, chanteur-improvisateur suisse, remarqué au sein de « Over The Hills » qui ont décidé ces quatre musiciens complices à se lancer dans cette belle aventure.

Soirée organisée avec l’association DJAZZ NEVERS.

20h00 – jazz
Tarif 8 €, gratuit pour les moins de 10 ans.
Billets en vente sur www.djazznevers.com ou à 20h00 sur place.
Renseignements/réservations : 03 86 57 00 00 — billetterie@djazznevers.com

title_goes_here